Haut

Festival INTERFÉRENCES 2017

Zola (Villeurbanne), Cinémas Lumière (Lyon) et autres lieux

Du 8 au 18 novembre 2017

Porté par l’association Scènes Publiques, le Festival INTERFÉRENCES propose des séances de cinéma à même de nous interroger de manière sensible sur le monde dans lequel nous évoluons, dans 14 lieux différentsde Lyon et Villeurbanne. 

Dans sa programmation, des rencontres-débats mettent aux prises le public, les chercheurs et les réalisateurs autour de documentaires permettant une ouverture à une réflexion scientifique tout autant que sociétale. Cet événement automnal (8-18 novembre) comporte des séances thématiques, des ateliers de lecture d’images, des journées d’étude, un programme Jeune public et une compétition officielle.

 

Dans les salles du GRAC :

Mardi 14 novembre 2017 - Cinéma Lumière Bellecour à 20h30

L'ASSEMBLÉE (Mariana Otero, 1h39)

Sur la place de la République, un 31 mars 2016, est née la belle âme collective qui s’est nommée toute seule : « Nuit Debout ». Par quelles circonstances magiques un tel évènement, qui rappelle la Cité idéale rêvée par Platon dans La République, a su opposer pendant de longs mois son monde d’idées, ses paroles fragiles, aux CRS, seuls représentants de l’Etat envoyés agir sur la place ? Il y avait là, comme dans un rêve, tous les corps de métiers, tous les âges, toutes les origines. Comme dans un rêve, tous pouvaient s’exprimer librement, et leur parole était respectée. Comme dans un rêve, chaque matin la place était évacuée et il fallait attendre le soir pour rêver à nouveau, ensemble.

En présence d'Hannelore Girardot-Pennors, socio-anthropologue et documentariste

 

MERCREDI 15 NOVEMBRE 2017 - CINÉMA LUMIÈRE BELLECOUR À 20H30

TASTE OF CEMENT (Ziad Kalthoum, 1h25)

Chaque jour, des ouvriers syriens construisent un gratte-ciel dans le ciel de Beyrouth. Chaque nuit, un couvre-feu leur imposent de s’enfoncer dans leurs entrailles de ciment.Au même moment, la guerre détruit leurs maisons, en Syrie. Peu à peu, les sons et les images de destruction et de reconstruction se mélangent dans une cacophonie onirique : un essai éblouissant sur le sens d’une vie en exil

En présence d'Elisabeth Longuenesse, Sociologue, chargée de recherche au CNRS, Associée GREMMO. Travail et syndicalisme au Proche-Orient.

 

JEUDI 16 NOVEMBRE 2017 - LE ZOLA (VILLEURBANNE) À 20H30

EL PATIO (Elvira Diaz, 1h22)

Le cimetière général de Santiago du Chili est un immense jardin fleuri où les fossoyeurs ont appris à cohabiter paisiblement avec la mort. Mais sous la terre, sont encore cachées de nombreuses victimes de la dictature et leurs familles demandent justice depuis plus de 40 ans.

En présence de la réalisatrice Elvira Diaz et de Betty Azocar, psychosociologue, responsable du groupe Amérique latine et Caraïbe pour Médecins du monde.

    Salles participantes

    Lyon 1er arrondissement - Lumière Terreaux
    Villeurbanne - Le Zola

    Films associés