Haut

Cycle CENSURE

Cinéma de la Maison du Peuple - Saint-Claude

Du vendredi 22 au samedi 30 juin

Pour ce mois de juin, nous vous proposons un cycle pour aborder la censure sous toutes ses formes. Au programme : films censurés, tout ou en partie, et films portant un regard critique sur la censure dans notre société.

 

> CINÉ-RENCONTRE (2 COURTS MÉTRAGES), le jeudi 28 juin à 20h30

LE 1ER MAI À SAINT-NAZAIRE (Hubert Knapp et Marcel Trillat)
Documentaire / France / 1967 / 24 minutes

Saint-Nazaire, 1er mai 1967, le muguet distribué aux travailleurs avant le meeting a le parfum de la victoire. Depuis deux mois, 3200 ouvriers des Chantiers de l'Atlantique, de ses entreprises sous-traitantes et de Sud-Aviation étaient en grève. Ce jour de fête du travail, un accord a été signé entre organisations syndicales et patronat. Celui-ci a concédé l'augmentation de salaire revendiquée. Pendant quatre jours, la caméra a enregistré les derniers temps forts de ce mouvement qui aura marqué les esprits pour longtemps, tant l'épreuve vécue pendant deux mois, que la solidarité qui s'est développée entre les grévistes et la population nazairienne. Le film fut censuré et ne fut jamais diffusé.

 

+ UN VENT MEILLEUR (Thierry Mennessier)
Documentaire / France / 2018 / 34 minutes

 

LES AUTRES FILMS AU PROGRAMME

LOVE (Gaspar Noé)
France / 2015 / 2h20
Avec Karl Glusman, Aomi Muyock, Klara Kristin...

Un 1er janvier au matin, le téléphone sonne. Murphy, 25 ans, se réveille entouré de sa jeune femme et de son enfant de deux ans. Il écoute son répondeur. Sur le message, la mère d'Electra lui demande, très inquiète, s'il n'a pas eu de nouvelle de sa fille disparue depuis longtemps. Elle craint qu'il lui soit arrivé un accident grave. Au cours d'une longue journée pluvieuse, Murphy va se retrouver seul dans son appartement à se remémorer sa plus grande histoire d'amour, deux ans avec Electra. Une passion contenant toutes sortes de promesses, de jeux, d'excès et d'erreurs...

 

LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE (Gilles Balbastre et Yannick Kergoat)
Documentaire / France / 2012 / 1h44

Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

 

LA MORT DE STALINE (Armando Iannucci)
France, Etats-Unis, Grande-Bretagne / 2018 / 1h48
Avec Steve Buscemi, Simon Russell Beale, Jeffrey Tambor...

Dans la nuit du 2 mars 1953, un homme se meurt, anéanti par une terrible attaque. Cet homme, dictateur, tyran, tortionnaire, c'est Joseph Staline. Et si chaque membre de sa garde rapprochée - comme Beria, Khrouchtchev ou encore Malenkov - la joue fine, le poste suprême de Secrétaire Général de l'URSS est à portée de main. (Inspiré de faits réels...)

 

PAS VU PAS PRIS (Pierre Carles)
Documentaire / France / 1998 / 1h18

En 1995, Pierre Carles, sur une commande de Canal + pour sa "Journée de la télé", réalise "Pas vu à la télé", un documentaire montrant des hommes politiques et des stars des médias surpris en flagrant délit de connivence. Canal + ne diffusera jamais ce reportage. Histoire d'une censure, ou pourquoi l'information nous désinforme.

 

Pour consulter les jours de diffusion et les horaires, rendez-vous sur le site du cinéma.

Salles participantes

Saint-Claude - Maison du peuple

Films associés