Haut

Communiqués de presse

  • 1 Avr 2021

    Temps d'échanges

    « Panorama des usages & outils informatiques pour gérer son activité »

    Le fonctionnement de la salle de cinéma

    Jeudi 1er avril « Panorama des usages & outils informatiques pour gérer son activité »
    Cette demi-journée en distanciel a rassemblé 27 participants, 16 salles de cinéma étaient représentées dont 8 du Rhône / Métropole de Lyon, 5 de la Loire et 2 de l’Ain.
    Christine de Tuoni (ANOPI) a présenté un panorama des outils existant pour gérer son activité, avec démonstration de plusieurs d’entre eux.

    Lire le communiqué
  • 26 Mar 2021

    TEMPS D'ÉCHANGES

    « Penser et construire le projet d'avenir de votre salle associative »

    Les cinémas associatifs #2

    Le fonctionnement de la salle bénévole - suite

    Cette demi-journée a réuni en distanciel 28 participants, 16 salles de cinéma représentées (sur les 35 salles associatives adhérentes au GRAC), dont 12 salles du Rhône, 2 salles de l’Ain et 2 salles de la Loire.

    Après un premier temps d’échanges au cinéma L’Horloge à Meximieux en février 2020, le GRAC a proposé à l’ensemble des bénévoles et salariés des cinémas associatifs de participer à un second temps de réflexion autour de la question du projet de la salle : renouvellement, pérennisation, objectifs, valeurs.

    Pour ceux qui auraient manqué la première étape, nous vous recommandons fortement la lecture du compte-rendu de la journée du 18 février 2020, accessible sur le lien TELECHARGER de cette page.

    Nous avons lors de cette demi-journée du 26 mars mis ensemble des mots et des notions en compagnie de Pierre Tavernier sur ces questions fondamentales qui définissent la salle de cinéma associative.

    Pierre Tavernier est consultant formateur, passionné par les questions d’organisation collaborative, de gouvernance partagée et de management participatif, depuis 20 ans, expert en mode sociocratique de gouvernance et accrédité Belbin.
    Il a suivi et accompagné le DLA du Cinéma L’Horloge à Meximieux et s’est appuyé donc sur la démarche faite pour cette salle pour exemple.

    Nous tenons à remercier :
    - l’équipe du CinéVal de Vaugneray qui avait prévu de nous recevoir.
    - le cinéma L’horloge de Meximieux qui a accepté de bien vouloir nous exposer leur travail et leurs outils.
    - Pierre Tavernier, AT conseil pour son investissement sur cette journée.

    Lire le communiqué
  • 11 Mar 2021

    Communiqué de presse

    #OuvrezLesCinemas

    11mers 2021

    14 mars 2020 à minuit : pour la première fois en 125 ans, les cinémas ont été fermés aux publics pour freiner la propagation d'un virus.

    En une année, les cinémas ont été fermés 235 jours soit 65 % du temps. Cette même proportion correspond à la baisse de fréquentation des cinémas constatée sur le territoire
    régional. C'est aussi la baisse des recettes qui affectent les cinémas quel que soit leur statut (public, privé, associatif) et leur implantation géographique (en zone urbaine jusque dans des territoires plus isolés).

    Nous sommes inquiets. La projection en salle, ce sont aussi des débats, des festivals et des échanges qui s'appauvrissent considérablement avec cette fermeture prolongée. La salle de cinéma, au-delà de la projection d’une oeuvre, fait société. Elle est un lien social essentiel d’un quartier, d’un village, d’une ville. C’est voir un film ensemble, valoriser des oeuvres parfois rares et développer l’esprit critique de nos plus jeunes spectateurs.trices. Et à ce jour, plus de 350 films terminés attendent de rencontrer leurs publics.

    En Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont plus de 300 communes qui sont directement touchées par cette fermeture, la salle de cinéma étant souvent le seul lieu culturel dans la ruralité.
    Alors que de nombreux élus ont exprimé leur soutien à une réouverture rapide des lieux culturels, les salles de cinéma restent aujourd'hui sans horizon : aucune date n'est avancée malgré des protocoles sanitaires stricts éprouvés depuis l'été 2020 et renforcés face aux évolutions de l'épidémie.

    Dès le premier confinement, nos organisations professionnelles se sont mobilisées pour accompagner
    l'ensemble de nos adhérents : diffusion des informations officielles, soutien aux responsables et aux équipes, communication auprès des publics mais aussi liens réguliers avec les collectivités territoriales et les institutions.

    Des Communes, des Intercommunalités et des Départements ont mis en place des plans de soutien à
    l'exploitation cinématographique afin de garantir la pérennité d'un modèle répondant aux besoins des territoires. La Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé le 4 mai 2020 un plan de relance à hauteur d'un million d’euros dont nous espérons la concrétisation rapide. Ce soutien à l’exploitation
    cinématographique, dans la région qui a vu naître le 7ème Art, est attendu comme un véritable ballon d’oxygène pour notre secteur. Seule la mobilisation de l’ensemble des collectivités territoriales permettra la réouverture de nos cinémas dans les meilleures conditions et dans les plus brefs délais, ainsi que leur pérennité à terme.

    Car, notre objectif est simple : pouvoir prochainement, sur un grand écran, revoir des films ensemble !

    Entre le vendredi 12 et le dimanche 14 mars 2021, les cinémas seront nombreux à rappeler leur présence sur les communes. Différentes manifestations virtuelles et concrètes sont prévues sur leurs territoires, où l’attachement avec leur public est fort. Nombreux sont les témoignages et soutiens des spectateurs. Nous nous en réjouissons, car c’est là le sens de notre profession : partager, échanger, débattre ensemble.


    La coordination des associations de cinémas en Auvergne-Rhône-Alpes.
    ACRIRA, GRAC, Les Écrans, Plein Champ
    Syndicat Lyonnais des Exploitants de Cinémas
    Syndicat des Cinémas des Pays de Savoie

     

    Lire le communiqué
  • 28 Janv 2021

    PETITES VILLES DE DEMAIN

    LE CINÉMA VECTEUR D’ATTRACTIVITÉ

    Liste des communes avec équipement cinématographique

    PETITES VILLES DE DEMAIN

    LE CINÉMA VECTEUR D’ATTRACTIVITÉ

    L’État lance un nouveau programme de revalorisation des territoires en permettant aux élus des communes de moins de 20 000 habitants de concrétiser leurs projets pour améliorer les conditions de vie des habitants. Une occasion de rappeler le rôle essentiel de la salle de cinéma dans la vie de la cité…

    227 COMMUNES SÉLECTIONNÉES EN AUVERGNE-RHONE-ALPES

    Depuis quelques années, les petites communes voient leurs commerces et leurs services de proximité disparaître. Dans le prolongement de l’expérimentation « centre-bourg » menée depuis 2014 et le plan « action cœur de ville » lancé en 2017, aujourd’hui c’est un programme à destination des « Petites villes de demain », celles de moins de 20 000 habitants, qui vient d’être lancé. Ces petites villes ont tout le potentiel d’améliorer la vie de leurs concitoyens, de valoriser une cohésion sociale et de créer un modèle de développement local et plus écologique.
    En France, 1 000 communes et intercommunalités ont été ciblées pour faire partie de ce programme dont 227 en Auvergne-Rhône-Alpes.

    LR RÔLE DÉTERMINANT DE LA SALLE DE CINÉMA
    Dans les petites communes, le cinéma est souvent le dernier lieu culturel encore ouvert. Véritable levier de l’aménagement culturel du territoire, la salle de cinéma est un équipement de diffusion et de transmission essentiel. L’hétérogénéité des publics et de leurs pratiques et l’évolution de l’environnement conjoncturel interrogent et remanient année après année les projets d’action culturelle et d’éducation des cinémas. Afin de répondre aux attentes des habitants, les salles de cinéma œuvrent sans relâche pour améliorer leur proximité avec les publics, le confort de leur accueil et l’apport culturel et de loisir de leur programmation ; films comme animations.

    « La salle de cinéma est le lieu culturel ouvert tous les jours, pour tous, sur tout le territoire avec tout type de films. L’alternative la plus démocratique au chacun chez soi, devant des séries américaines. »
    François Aymé, Président de l’AFCAE

    Dans le contexte d’incertitude et d’inquiétude que nous traversons, la modernisation peut sembler hors d’actualité et pourtant… Croire dans l’avenir de sa salle de cinéma, c’est assurer la continuité d’un investissement public fort pour l’aménagement d’un maillage territorial dense – inégalé en Europe – et au plus près des populations. Investir sur le futur de nos salles, c’est contrecarrer l’accélération des changements de pratiques des publics vers les écrans domestiques. Moderniser nos salles, c’est se distinguer en qualité et en potentiel d’accueil et d’expérience. C’est valoriser l’ancrage territorial de nos équipements, leur apport social, culturel et le dynamisme qu’ils créent.

    L’ADRC partenaire du dispositif
    Les cinémas et circuits itinérants sont d’incontestables facteurs d’attractivité et de cohésion sociale pour une agglomération, une intercommunalité ou une commune. C’est pourquoi l’Agence pour le développement du cinéma en Région, l’ADRC, est partenaire du dispositif au niveau national, notamment, afin d’accompagner l’Agence nationale de la cohésion des territoires à repérer sur lesdits territoires, les besoins de ces derniers en activités cinématographiques et apporter une offre d’expertise auprès des collectivités pour leurs projets. De notre côté, le GRAC, l’AcrirA, Plein Champ et Les Ecrans accompagnent les exploitants qui ont un projet de modernisation, extension ou création à faire valoir la redynamisation de leur établissement si cher aux habitants et spectateurs. Car si le dispositif vient tout juste d’être mis en place, les projets des communes devront être présentés dans les tous prochains mois.

    Liste des communes de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

    Retrouvez plus d’info sur ce dispositif ici.

    PRÉSENTATION DU PROGRAMME Petites villes de demain

     

     

     

    Lire le communiqué